4 conseils pour Bien Gérer son activité.

Bien démarrer votre activité avec un budget limité ?

4 conseils fondamentaux :

Dans un milieu aussi concurrentiel que l’industrie de la musique, et alors que tous les éléments semble contre nous (Matériel couteux, budgets réduits, exigences élevées…) comment nous y prendre pour bien gérer son activité? 

Si vous lisez ceci, il ya peu de chances que vous soyez un ingénieur du son reconnu ou que vous ayez à disposition un budget d’un million d’euros pour monter un studio « World Class » avec une quantité indécente de machines autour de votre console NEVE. 

Votre capital de départ est donc limité et il faut le voir comme un avantage. Avec une configuration adaptée, quelques d’astuces et une bonne gestion de budget, vous n’aurez pas besoin de vous endetter, et aurez de faibles charges. 

1 – Budgéter.

Comme nous l’avons vu précédemment, votre Home studio est une entreprise. Afin de sécuriser son activité et de définir ses orientations stratégiques, toute entreprise doit budgéter ses différentes charges présentes et à venir à travers l’élaboration d’un prévisionnel financier fiable et complet voici le modèle que j’utilise.

Il existe 3 types de charges :

  • Les charges de démarrage : nécessaires au lancement de l’entreprise.
  • Les charges fixes : nécessaires au fonctionnement de l’entreprise.
  • Les charges variables : ponctuelles.

Une liste exhaustive permettra de mieux suivre et prévoir sa trésorerie. Vous aurez aussi un meilleur recul sur votre rentabilité, vos capacités d’autofinancement et vos marges de manœuvre.

Vous l’aurez compris notre objectif ici est de réduire au maximum nos charges. Comment? En commençant par réduire les coûts de fonctionnement au maximum et en évitant de s’endetter pour acheter du matériel qui n’est pas indispensable. Le remboursement d’un crédit est une charge fixe non négligeable, qui sera aussi une source de stress. Que se passera-t-il si soudainement vos revenus baissent pendant plusieurs mois? Vous mettrez votre entreprise ou vos biens en danger.

2 – Prévoir et Suivre sa trésorerie.

La trésorerie est l’ensemble de ses liquidités disponibles, ce qui correspond le plus souvent à l’argent qu’il vous reste sur le compte courant.

Divers éléments peuvent impacter la trésorerie de votre entreprise :

  • le délai de paiement des clients,
  • les impayés,
  • les délais de règlement,
  • ou encore le capital de départ.

Il existe différents moyens de suivre sa trésorerie (logiciels comptables, applications financières…) mais les petites entreprises privilégient Excel. Encore faut-il savoir mettre au point un tableau de bord de suivi de trésorerie efficace !

La gestion de trésorerie est centrale dans la vie entreprise : c’est un baromètre que vous devez regarder au quotidien. Un chef d’entreprise doit savoir anticiper les problèmes de trésorerie suffisamment à l’avance.

Mon conseil : Essayez de mettre en place une épargne de sécurité équivalente à au moins 6 mois de dépenses que vous ne toucherez jamais, sauf en cas d’urgence. Cela vous évitera un stress considérable dans les inévitables moments difficiles que nous rencontrons tous de temps en temps.

3 – Eviter les dépenses inutiles.

Ce point peut paraitre évident, mais il vaut quand même la peine d’être abordé. Je me suis rendu compte en faisant le point sur mes factures et mes comptes que je dépensais beaucoup d’argent pour ‘’pas grand chose’’, et que je pouvais avoir des services équivalents pour moins cher.

En profitant d’offres promotionnelles, j’ai réduit mes forfaits de téléphone de 19,99 euros à 1,99 euros et internet de 39,99 à 9,99. Ce qui représente une économie de 576 euros par an (216 pour le téléphone et 360 pour la box).

 Je me suis ensuite attaqué à mes offres bancaires. En réduisant certaines prestations qui m’ont été vendues et dont je n’avais pas besoin, j’ai économisé environ 15 euros par mois, soit 180 euros par an. J’ai aussi ouvert en compte dans une banque en ligne qui me coute 0 euros par mois pour des services très satisfaisants. J’aurai pu faire une meilleure économie en basculant toute mon offre sur ma banque en ligne, mais ayant un crédit immobilier j’ai préféré garder un interlocuteur physique pour cette partie.

En quelques coups de téléphones et rendez vous, j’ai économisé 756 euros en un an. Ce qui m’a permis d’acheter la même année un de mes microphones favoris, un AEA R92 qui coûte environ 800 euros.

Et ce n’est qu’un début, vous pouvez par exemple, éviter de changer de smartphone tous les ans pour suivre les modes, réduire un peu les sorties, commander des pizzas moins souvent, renégocier vos assurances, vos crédits (J’ai d’ailleurs économisé 10000 euros en faisant racheter mon crédit).

Comme on me l’a dit un jour « on ne s’enrichît pas avec ce qu’on gagne, mais avec ce qu’on ne dépense pas ». L’idée n’est pas de vivre comme un moine, mais d’adapter votre niveau de vie à vos revenus, d’éviter les dépenses inutiles.

4 – Investir intelligemment.

Nous avons tous la même passion pour le matériel. Que ce soit des préamplis, des compresseurs, des micros, des plugins ou des instruments, nous dépensons énormément d’argent pour des choses qui nous font plaisir, mais qui ne sont pas indispensables au bon fonctionnement ou au développement de votre Studio.

Quel est l’intérêt d’acheter un compresseur à 4000 euros? Quelle valeur apporte-t-il au studio? Ma trésorerie le permet-elle? Cet achat suit-il une logique? Sera-t-il rentabilisé? Quel sera le retour sur investissement?

Exemple:

J’ai 4000 euros à investir et je veux acheter un « super compresseur » qui coute 3000$.

Quel est l’intérêt: Avoir des outils de qualité et réputés.

Quelle valeur apporte-t-il: Une augmentation de la qualité de mon travail, un impact positif sur mon image.

Ma trésorerie le permet-elle: Oui je ne mets pas mon entreprise en danger, je peux le financer.

Cet achat est-il logique: Je possède une interface avec des convertisseurs bas de gamme, des micros et préamplis moyen de gamme. Acheter un compresseur haut de gamme n’est pas un bon choix stratégique. Il vaudrait mieux uniformiser votre chaine de traitement en achetant un meilleur convertisseur, moins cher que le « super compresseur », qui aura plus d’impact sur la qualité finale.

Quel sera le retour sur investissement: Il ne sera certainement pas bon. La différence apportée par ce « super compresseur » ne sera pas significative, dans le sens où elle ne vous rapportera pas assez de clients pour rentabiliser cet achat.

Dans la même configuration, avec ces 4000 euros, voici ce que je ferai:

  • J’investirai au moins 1000 euros dans mon épargne de sécurité (ou 4000 si je n’en ai pas).
  • J’investirai 1000 euros pour me former.
  • J’investirai 2000 euros dans du matériel indispensable et en cohérence avec ma configuration  et qui n’existe pas en plugin* (Micros, Préamplis, Convertisseur), ou dans un plug in qui vous fera gagner beaucoup de temps sur votre travail comme par exemple Vocalign ou Revoice pour recaler éditer vos pistes voix et choeurs.

Note :

  • Quand je parle de matériel qui n’existe pas en plugin, je ne veux pas dire qu’il n’y a pas de différences entre la machine analogique et son émulation numérique. Mon avis sur la question plugin/outboard est que la différence existe, mais que les plugins deviennent tellement bons qu’il est parfois difficile de faire la distinction. Je ne parle que de coût. Acheter un très bon compresseur LA2A en plugin sera 10 fois moins cher que d’acheter un véritable LA2A.
  • J’ai réalisé le test avec le plugin de EMT140 de Universal Audio et une véritable réverbération EMT140, la ressemblance était bluffante.

Maintenant que nous avons pris en compte ces conseils, il est temps de se pencher sur son activité et de mettre en place un plan d’action.

LiveStreams : Rémunération SACEM

Une rémunération spécifique des LiveStreams par la Sacem.Dans le contexte actuel, et suite aux difficultés liées à la fermetures des salles de concerts, une nouvelle rémunération de droits d’auteur spécialement adaptée à la diffusion des livestreams a été mise en...

Growth Hacking Instagram : MassLooking ou Mass Story Viewing

Growth Hacking Instagram : MassLooking ou Mass Story Viewing : Ce week end, alors que je faisais quelques recherches sur Instagram pour finir de préparer le prochain accompagnement d'un de mes clients, j’ai découvert le MassLooking ou Mass Story Viewing, une méthode...

Marketing Direct to Fan

Le Modèle Direct To Fan. Le Marketing Direct to fan est un modèle dans lequel les artistes opèrent en dehors du cadre de l'industrie musicale traditionnelle et se concentrent sur la communication et à la vente directe à leurs fans. Avec cette méthode, les artistes...

L’importance du Marketing pour les musiciens.

Quel que soit votre niveau, votre talent ou la quantité de travail que vous mettez dans votre projet, se faire connaître, gagner en visibilité et en notoriété est un véritable Challenge. Le milieu de la musique est très compétitif, saturé et de nouveaux artistes et projets émergent tous les jours.